Publié le

Au sein des collectivités territoriales, les chefs de services sont désormais confrontés à des demandes de plus en plus régulières et précises des élus et/ou de leurs responsables. Ils ont pour cela besoin de disposer d’une vision immédiate de la situation financière et de l’exécution de leurs crédits.C’est pourquoi, je vous propose ici 3 clés de lecture utiles pour les chefs de services en vue de mieux appréhender la situation financière de leur service/direction à un moment donné.

Matthieu SERANDOUR

Clé de lecture 1 : Le taux de réalisation

Où en suis-je actuellement dans la consommation de mes crédits alloués ?

Taux de réalisation = Mandats ou titres émis / Crédits ouverts

Cette clé de lecture se calcule en prenant en compte ce qui a déjà été alloué (ensemble des mandats ou des titres émis) que l’on divise par l’ensemble des crédits ouverts sur une imputation comptable (Budget primitif, budget supplémentaire, décision modificative, …)

Au moment du vote du compte administratif qui traduit fidèlement la réalisation effective du budget de l’année N-1, les élus sont invités à cette occasion à examiner les conditions détaillées de la réalisation budgétaire de l’exercice.

Dans cette optique, cette clé de lecture permettra aux chefs de service d’avoir une vision à un instant T de la bonne exécution en cours des prévisions budgétaires. Les chefs de services s’assureront que pour l’ensemble des imputations comptables, le taux de réalisation se rapproche de 100%. Garants de cette bonne réalisation budgétaire, les chefs de service souhaitent disposer d’une information « au jour le jour » de la situation financière de leur collectivité.

Clé de lecture 2 : Le disponible

Comment connaître précisément les crédits alloués restant à ma disposition ?

Disponible = Crédits ouverts – [(Mandats ou Titres émis) + (Engagé)]

En ajoutant aux mandats ou titres émis les engagements effectués sur une imputation, on peut alors en retirant ce montant du total des crédits ouverts, obtenir l’information de « Disponible ». Cette notion s’explique par l’obligation pour les collectivités territoriales de tenir une comptabilité d’engagement sur les dépenses.

Cette clé doit permettre de mieux anticiper les éventuels risques de dépassement de crédits et prévoir ainsi les décisions modificatives nécessaires.

Clé de lecture 3 : La notion de pluri-annualité

Comment puis-je comparer mon exercice en cours par rapport aux années précédentes sur le disponible et le taux de réalisation ?

pluriannanualité ODG

La notion de pluriannualité permet de comparer l’exécution des crédits alloués et du niveau du disponible entre les exercices budgétaires.

L’analyse financière pluriannuelle constitue un des outils qui prévoit et propose des analyses fines sur la mise en œuvre des choix politiques. Eclaircissant sur la capacité de la collectivité à assumer les investissements réalisés et voulus, l’analyse financière pluriannuelle recherche des marges de manœuvre pour atteindre la capacité d’investissement nécessaire à la collectivité.

Concrètement, il va s’agir, par l’intermédiaire de cette clé de lecture, d’anticiper au mieux la comptabilité des investissements tout en respectant les grands équilibres financiers à long terme, et de proposer des corrections, notamment en jouant sur le volume des investissements, ou sur les éléments qui impactent la « faisabilité » financière des investissements.

Les collectivités territoriales mettent de plus en plus en œuvre ces bonnes pratiques. D’autant plus que cela est facilité par l’existence de solutions de décisionnel financier permettant dorénavant de mettre en place simplement et de manière sécurisée ces clés de lecture dans les collectivités.

Matthieu SERANDOUR

Découvrez cet article en version PDF

Article rédigé par Matthieu SERANDOUR, consultant en finances locales et chef de projet chez MGDIS

Cet article vous a intéressé ? Suivez Matthieu SERANDOUR sur LinkedIn

Categories: Finances locales