Publié le

Cet atelier avait pour finalité de présenter le retour d’expérience de MGDIS sur 10 années d’agilité portée par le management. 

Ce qu’il fallait retenir :  

  • Importance de l’accompagnement au changement
  • L’agilité à tous les étages : cela passe également par un S.I. bien urbanisé pour être Agile et résilient aux changements. Découpage selon les besoins métier (selon la méthode Domain Driven Design) : découper le S.I., par modules, selon des normes
  • L’agilité ne veut pas dire que le « chaos » s’auto-organise : il y a besoin de partager une vision,  une roadmap, de la documentation (ex : notre roadmap de métier d’éditeur, l’écriture de Jira…)
  • L’agilité ne doit pas se cantonner aux équipes de développement, elle doit se diffuser sur toutes les strates de management
  • Importance de l’entraide et de l’écoute d’autrui : prendre le temps pour aider les autres
  • Les manager doivent mettre leurs équipes en situation de réussir
  • Une bonne manière de faire : montrer l’exemple
  • Le droit à l’erreur est important mais à condition d’en tirer des conclusions pour s’améliorer et de pas les reproduire (sinon c’est une faute)
  • Le respect des principes Agiles (individus et interactions au centre de tout, des logiciels opérationnels, la collaboration avec les clients, le changement c’est tout le temps) et l’état d’esprit prime sur la méthode.

L’agilité est avant tout un sujet de « Soft Skill ».