Publié le

Cap Atlantique utilise MGDIS – Pilotage des politiques publiques

Cap Atlantique est une communauté d’agglomération comprenant 15 communes s’étendant sur les départements de Loire-Atlantique et du Morbihan. Sa situation géographique lui assure un dynamisme économique fortement lié à l’activité touristique. Sa population d’environ 72500 habitants avoisine les 360 000 habitants en situation estivale.

Dans le cadre du suivi de son Programme Local de l’Habitat, la communauté d’agglomération a mis en place une démarche de suivi-évaluation. Emmanuelle Baholet, responsable du service habitat, et Delphine Samson, chef de projet étude et développement des observatoires, ont piloté le déploiement de la solution SEVALPRO, dans le cadre de ce suivi.

« Delphine Samson : Dans le cadre de ce projet, ma mission était double : suivre le projet de mise en place de l’application SEVALPRO, et être la référente en matière d’alimentation de données de l’observatoire.

Emmanuelle Baholet : Nous travaillons ensemble depuis quelques années dans le cadre de l’observatoire de l’habitat. Delphine a piloté la partie technique du projet, et j’ai été référente pour les orientations de la politique de l’habitat sous l’égide des élus.

Contexte

Au départ, nous avons commencé par mettre en place en interne un observatoire de l’habitat pour répondre à l’obligation légale dans le cadre du PLH. Le premier PLH arrivant à terme, il était important pour le nouveau PLH 2016-2021 de se doter d’un outil de suivi structuré et souple d’utilisation.

Le nouvel outil a permis de prévoir en amont le suivi du second PLH, en identifiant notamment des indicateurs d’actions et d’objectifs. Grâce à sa structuration, l’outil a également permis d’améliorer la définition des actions.

Mise en œuvre du projet

A l’origine, le besoin de se doter d’un outil de suivi-évaluation émanait du service habitat, mais très vite, nous avons imaginé qu’il pourrait être utile aux autres directions de Cap Atlantique. Une équipe projet dédiée a permis de définir les principales fonctionnalités de l’outil adaptée à chaque direction. Le service de l’habitat restant pilote du projet.

Après le choix de travailler avec la société MGDIS, trois mois ont suffi pour rendre opérationnel l’application. Les paramétrages ont été réalisés de façon très étroite entre Cap Atlantique et MGDIS.

L’application est plutôt simple à appréhender et le choix de se structurer en binôme pour sa mise en œuvre à faciliter la prise en main fonctionnelle. Pour le service habitat, la saisie des contenus a été considérée comme très intuitive.

Aujourd’hui, en lien avec la Direction générale, l’application est utilisée pour retranscrire dans un arbre des objectifs la stratégie générale de Cap Atlantique, avec une déclinaison des projets.

Résultats

Le suivi de la politique de l’habitat étant obligatoire pour notre collectivité, la mise en œuvre de l’outil a favorisé la pérennité de la démarche de suivi-évaluation du PLH, et d’ainsi conserver un historique de l’avancement des actions d’année en année. La trame du suivi est posée pour les 6 années du PLH, elle devrait peu évoluer, ce qui permettra aux élus et aux techniciens de s’approprier les résultats plus facilement.

Les premiers avancements du PLH 2016-2021 ont été présentés en commission habitat à l’aide de l’outil SEVALPRO. Les élus ont apprécié le caractère synthétique et accessible de la présentation (notamment les météos des actions qui permettent d’identifier rapidement l’état des projets, les possibilités d’extraction papier).

Par ailleurs, les bilans annuels du PLH vont être facilités. Ces derniers étaient peu réalisés sur le premier PLH par manque de structuration et de temps. Aujourd’hui, grâce au paramétrage réalisé dans SEVALPRO, la saisie des informations au fil de l’eau est plus aisée, le calcul de l’évolution des indicateurs par rapport aux années précédentes est automatique et les éditions normalisées sont issues directement de l’application, ce qui représente un gain de temps certain.

SEVALPRO est également, pour nous, un outil de partage de l’information. Les données entrées dans l’application par le service habitat ont vocation à être réutilisées par d’autres services pour alimenter leur rapport d’activité et autres synthèses indispensables à la connaissance des politiques publiques de notre intercommunalité.

Categories: Témoignage