Politique de la ville & Action cœur de ville
Deux programmes à destination des zones urbaines

Une action sur les quartiers les plus défavorisés

La politique de la ville est une politique de cohésion urbaine et de solidarité envers les quartiers les plus défavorisés. Elle vise à restaurer l’égalité républicaine et à améliorer les conditions de vie des habitants. L’intervention des pouvoirs publics dans les 1 514 quartiers prioritaires de la politique de la ville est formalisée dans un cadre officiel, le contrat de ville.

Au total, 435 contrats de ville couvrent l’ensemble des Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV). Pour la période 2014-2020, sont impliqués dans les contrats de ville l’État, les collectivités locales, les services et opérateurs publics (organismes d’emploi et de protection sociale…), les acteurs du logement et les acteurs économiques, ainsi que des représentants de la société civile, en particulier les associations et les habitants des quartiers concernés, à travers les conseils citoyens.

Les contrats de ville formalisent, dans un cadre officiel, l’intervention des pouvoirs publics au bénéfice des habitants des quartiers, en termes de renouvellement urbain, de cadre de vie, de tranquillité publique, de présence des services publics, etc.

Le rôle du CGET

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) est un service de l’État placé sous l’autorité du ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Il appuie le Gouvernement dans la lutte contre les inégalités territoriales et le soutien aux dynamiques territoriales, en concevant et animant les politiques de la ville et d’aménagement du territoire avec les acteurs locaux et les citoyens. Ses champs d’intervention sont interministériels : accès à l’emploi, aux soins et aux services au public, cohésion sociale, inclusion numérique, aide aux mobilités.

A ce titre, en collaboration avec MGDIS, il propose depuis le 15 octobre la plateforme DAUPHIN aux porteurs de projets intervenant dans les QPV. Ce Guichet unique permet aux associations de dématérialiser leur dossier demande de subventions.

Une action de redynamisation des centres villes

Dans les autres champs d’intervention du CGET on retrouve l’attractivité économique, transitions écologique et numérique, redynamisation des territoires fragiles et des centres-villes en déprise. C’est 222 villes qui ont été retenues dans le cadre du plan national « Action cœur de ville » conduit également différents organes d’état (DGE, ministères de la culture et de la santé, …), la caisse des dépôts, l’Anah, Action logement et l’ANRU.

Le CGET coordonne ce dispositif d’ampleur la “redynamisation des centres de ces villes” qui va bénéficier de plus de cinq milliards d’euros, mobilisés sur cinq ans. Cela autour des thématiques : habitat, commerce, création d’emplois, transports et mobilité, offre éducative, culturelle et sportive, qualité des sites d’enseignement, développement des usages des outils numériques… Ce programme s’articule autour d’un ensemble de mesures pour aider les communes et les EPCI à mobiliser l’expertise et les ressources nécessaires à leurs projets, notamment en simplifiant et en facilitant leurs démarches via un guichet unique pour les demandes de financement.

En tant que partenaire du CGET, la société MGDIS se tient plus que jamais prête à accompagner l’action publique en mettant toute son expertise à disposition autour de ce projet. Au niveau central en proposant comme guichet unique sa plateforme collaborative de gestion des subventions ainsi qu’au niveau local avec ses solutions de pilotage du financement des opérations et de coordination des actions.