Publié le

Plus de 400 cadres de collectivités se sont rassemblés ces 27 et 28 septembre à Dijon pour les Assises de l’Afigèse 2018. Rendez-vous incontournable de la fonction financière, du contrôle de gestion et de l’évaluation des politiques publiques, le thème de cette édition posait la problématique des solidarités dans les territoires.

Les financements alternatifs pour une santé financière optimisée

La conférence inaugurale portait sur l’essor du crowdfunding pour certaines collectivités afin de trouver de nouveaux financements et mieux répondre aux attentes des citoyens. S’en est suivie l’ouverture des Assises par Françoise Fleurant-Angba, Présidente de l’AFIGESE.

Comme le veut la tradition, Thomas Rougier, secrétaire général de l’observatoire des finances et de la gestion publique locale, a donné le ton lors de la plénière d’ouverture en présentant les tendances financières des collectivités locales.
Il est revenu notamment sur les facteurs favorisant les investissements communaux : les zones montagneuses et touristiques, zones plus mobilisées fiscalement, mais surtout sur la bonne santé financière de la collectivité qui est identifiée ici comme un préalable à l’investissement.

Prix remis aux collectivités innovantes

Parmi les prix de l’innovation remis cette année, dans le domaine du contrôle de gestion, nous retenons l’outil mis en place à la Mairie de Dijon, baptisé « Stress test ». Il permet de simuler les impacts des baisses des subventions sur les associations tout en maîtrisant la santé financière de ces organisations. Les financements publics peuvent ainsi être optimisés sans mettre en danger le tissu associatif.

Retour sur l’atelier « Evaluer l’effet solidaire des collectivités, chiche ! »

Coté évaluation des politiques publiques, M. Nicolas Robiquet, Conseiller en organisation à Montpellier Méditerranée Métropole, a exposé lors des ateliers comment l’accès à l’offre culturelle peut entraîner des schémas d’exclusions et comment Montpellier Méditerranée Métropole, suite à cette étude, a identifié des défis qui pourront être déclinés vers les associations et les responsables politiques. Dans les Côtes d’Armor c’est l’étude de l’accès aux fonds de solidarité pour le Logement qu’a choisi Gwendoline Lions afin d’illustrer l’efficacité des politiques sociales.

Retour sur l’atelier « Fusion, transfert, redéfinition des périmètres de compétences ou des territoires : et l’agent dans tout ça ? »

Les différentes interventions montrent autant de facettes de management du changement que de contextes politiques et territoriaux : la recomposition territoriale Lorientaise s’est voulue accompagnée d’une gestion RH co-construite avec les agents. L’ensemble des cadres territoriaux se sont mobilisés pour reconstituer les équipes et les organisations.

Les exemples de Niort et Tours montrent des contextes de démutualisation qui impactent les agents autant pour les changements d’appartenances successives qu’ils peuvent endurer que les problématiques de gouvernance qui mettent à mal l’agent dans le sens qu’il doit donner à ses actions quotidiennes. L’atelier mettait par ailleurs en exergue la nécessité de s’appuyer sur un dialogue élargi et des outils de types GPEC pour favoriser les transitions structurelles des collectivités.

Forum des partenaires : retour d’expérience du CGET et de MGDIS

MGDIS et CGET co-animaient un des forums partenaires sur le sujet de la politique de la ville, au centre des questions de solidarité des territoires. L’intervention du CGET a été assurée par M. Olivier Forner, chargé de la maîtrise d’ouvrage sur le système d’information à la direction de la Ville et de la Cohésion urbaine du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET).

Lors de ce retour d’expérience, il s’agissait d’exposer la démarche de l’Etat autour du projet DAUPHIN, plateforme unique et collaborative dématérialisant le dépôt et la co-instruction des dossiers par les partenaires financeurs (Etat, EPCI, villes, CAF, …).

Les thématiques de modernisation, co-construction, simplification, relation entre collectivités et Etat et de consolidation ont successivement été évoquées et débattues avec l’auditoire et permis d’évoquer les enjeux et les bénéfices d’un tel projet.

L’édition des Assises de l’Afigèse 2019 sera havraise

Enfin, le mystère est levé sur le lieu de l’édition des assises de l’Afigèse 2019 qui se tiendront dans la ville portuaire du Havre.