Publié le

Cet atelier était un retour d’expérience de la Métropole de Toulouse par Hassnia AMYAY – Responsable du Schéma directeur de pilotage stratégique et Chargée de mission Modernisation de l’administration – sur l’utilisation de la solution MGDIS – Pilotage des politiques publiques.

Ce logiciel implanté depuis 2016 dans la collectivité a permis aux diverses directions métiers de gagner en visibilité sur les plans d’actions qu’elles doivent piloter.

Au cœur des principales interrogations des protagonistes de cet atelier la question de la définition des indicateurs est revenue à plusieurs reprises. Ce vaste sujet reste aujourd’hui encore un des principaux points sur lesquels il n’est pas toujours simple d’apporter une réponse « clé en main ». Cependant, Hassnia AMYAY qui pilote le projet à la Métropole nous a confirmé que les feuilles de routes telles qu’elles sont suivies à ce jour ne nécessitent pas toujours un suivi d’indicateurs spécifiques. 

En effet, la principale attente de la Direction Générale reste le gain en visibilité sur la réalisation et l’atteinte des objectifs que se fixe la collectivité dans son schéma directeur. Il ressort que la mise en commun des informations portées par les différents services de la Métropole a bien permis ce gain en terme de visibilité. La production automatisée d’un grand nombre de rapports et la forte implication de l’ensemble des équipes (y compris au niveau de la Direction Générale) assure aujourd’hui une connaissance accrue des plans d’actions que pilote la Métropole. 

De ce constat de réussite, un élargissement de l’utilisation de la solution a déjà été acté pour que de nouvelles directions métiers profitent de cette solution des avantages qu’elle procure.

L’enjeu de ce projet d’envergure est bien de centraliser certains indicateurs gérés par les directions métiers pour les exposer à la direction générale. Un dispositif d’accompagnement important a été mis en place pour guider les responsables vers cette culture de pilotage qui se veut participative. En effet, les directions choisissent quels sont les indicateurs à publier ainsi que les projets phares qui doivent être mis en lumière. Les actions de communication internes permettent de fédérer autour de ce projet, et l’adhésion à la démarche se fait progressivement.